Revue de Presse

L’Indépendant -Avril 2022- le Grès Vaillant, l’amour du vin et des chevaux

Publié le 23/04/2022 à 21:12, Denis Leblond

La série  » Un agriculteur, un village  » dresse des portraits d’éleveurs, viticulteurs, maraîchers, arboriculteurs… Des femmes, des hommes, des familles attachées à leur terre, à leur exploitation, à leur production et à leur village.

Aigline de Causens était enseignante en psychologie à l’université de Paris-Créteil. Passionnée d’équitation depuis sa plus tendre enfance, elle développera également un goût prononcé pour les dégustations de grands vins. Laurent Maffeïs était lui juriste dans la Drôme. Petit-fils du directeur de la cave coopérative de Die, il est très jeune sensibilisé à la vinification et c’est tout naturellement qu’il entamera une reconversion en se formant à la viticulture au lycée agricole de Beaune et à l’œnologie. Tous deux se rencontreront dans un salon des vins à Paris et se formeront ensemble, sur différents terroirs dans des exploitations du Bordelais, d’Alsace et de la Drôme, avant de partir à la recherche d’une terre pour se lancer dans la création de leurs propres vins.

Leur choix se portera en 2017 sur un domaine d’un seul tenant de 70ha au total à Saint-Polycarpe, dont le vignoble fut créé par des moines bénédictins au XIIIesiècle. « Le terroir de Limoux nous a intéressés de par sa double influence montagnarde et méditerranéenne. On appréciait beaucoup le chardonnay et le pinot noir très cultivés en Bourgogne, alors le Limouxin était parfait et on a eu une belle surprise en découvrant le mauzac!« . Ils baptiseront le domaine Le Grès Vaillant, en référence à la roche mère en sous-sol et la vaillance des chevaux. Aigline a en effet conjugué son amour pour les équidés et la viticulture en utilisant leur force de traction pour le labour, l’entretien des rangs et des prairies ou le transport des raisins.

Rustica, une jument comtoise, Carolus, cheval de trait breton, et Colette, pouline de la première, sont ainsi associés au travail sur le domaine. Pour l’instant, Rustica se montre la plus volontaire pour être menée par Aigline, et le passage de la charrue se fait tout en douceur entre les vignes. Laurent souligne les intérêts de cette méthode ancestrale: « La terre est juste labourée en surface et n’est pas tassée comme avec un tracteur, ce qui permet de ne pas bousculer le sol et ses micro-organismes, puis à l’eau et aux matières fertilisantes de s’infiltrer…« . Sans bruit de moteur ni fumée d’échappement, le travail de la terre se fait ici dans une collaboration et une relation affectueuse avec les chevaux.

Aigline de Causens et Laurent Maffeïs ont pris une bonne place dans le paysage des vins biologiques du Limouxin.
Aigline de Causens et Laurent Maffeïs ont pris une bonne place dans le paysage des vins biologiques du Limouxin.

Outre les chardonnays, pinots noirs et mauzacs, les 7ha du vignoble sont aussi constitués de sauvignon blanc, cabernet sauvignon et merlot. Les deux premières récoltes ont été vinifiées en coopérative, mais Aigline et Laurent sont aujourd’hui totalement autonomes pour leurs productions depuis la rénovation et l’appareillage de la cave séculaire du domaine avec des cuves inox.

En seulement 5 années d’exploitation, Le Grès Vaillant a pris une belle place dans le paysage local des vins biologiques, avec une production moyenne de 30000 bouteilles et plusieurs cuvées médaillées en concours nationaux et internationaux. Une bonne moitié est commercialisée directement sur le domaine, en foire et salon, et a trouvé leur clientèle de restaurateurs sur Toulouse, Montpellier et Paris.

L’été, le couple accueille des apéros fermiers avec des collègues boulangers, fromagers ou charcutiers locaux. Par ailleurs, le domaine dispose d’un gîte de 4 chambres et accueille jusqu’à 10 personnes. Une reconversion réussie donc pour Aigline et Laurent, emplis d’amour pour leur terre, leurs animaux, leurs vins et maintenant de leur petit garçon Alaric, âgé de 5 mois.Toutes les infos sur le site gresvaillant.fr

Les atouts de la traction animale

Quasiment disparue au cours de la seconde moitié du XXesiècle, la traction équestre est de nouveau utilisée par certains exploitants. Si cela peut paraître comme un retour dans le passé, les attelages et outillages spécifiques ont été modernisés et améliorés, à commencer pour le confort de l’animal. Les atouts écologiques sont évidents : le cheval n’utilise aucune énergie fossile, n’émet aucun gaz à effet de serre, n’engendre pas de nuisances sonores et produit de surcroît un fumier fertilisant. La traction animale présente des atouts agronomiques : la précision du travail et un tassement moindre de la terre permettent une augmentation significative du rendement. Si la traction avec un cheval nécessite plus de temps qu’avec un tracteur et implique des soins quotidiens, l’investissement est bien inférieur comme le coût de fonctionnement, ne serait-ce que par une alimentation totalement assurée par les prairies environnantes. Cela s’avère donc adapté aux petites exploitations de 5 ou 6ha en viticulture biologique. Avec 122500 exploitations recensées présentant moins de 6ha de terres, la France verra peut-être d’ici peu la traction animale revenir en force dans ses campagnes! Infos sur le site reseaufaireacheval.fr

Terres de Vins novembre 2021 – Il n’y avait que les hommes qui menaient les chevaux de trait

« Les anciens me racontent qu’à leur époque il n’y avait que les hommes qui menaient les chevaux de trait » confie la vigneronne Aigline de Causans. Elle constate : « Aujourd’hui sur toute la France, on est au moins une centaine de filles. C’est un mouvement qui prend de l’ampleur.« 

Carolus le breton, Rustica et sa fille Colette, les juments comtoises l’accompagnent toute l’année pour travailler les 7 hectares en agriculture biologique, au coeur de la haute vallée de l’Aude et du pays cathare, près de Limoux. En moyenne, il lui faut dix heures pour travailler un hectares en hiver, quinze au printemps quand la vigne débourre. Deux heures pour chaque cheval. Pas plus. Pour leur bien-être. « Comme on voit chaque pied de vigne, je finis par tous les connaitre individuellement. Je repère les maladies, et je peux vérifier si la pousse est bonne« , décrit-elle. Ce choix de faire « des vins bio à cheval » est un projet de vie avec son compagnon Laurent Maffeïs. Lui était juriste dans la Drôme, elle universitaire à Paris-Créteil et cavalière. Elle s’est formée à la traction animale. Ensemble il ont fait du woofing les étés dans le Gard, en Alsace et à Bordeaux pour apprendre le métier et le travail des chevaux. Les avantages ? Les chevaux de traits participent au développement de la vie microbienne. Les sols sont moins tassés. L’herbe n’est ni trop haute, ni trop dense. Le vent passe dans les vignes et sèche les grappes, les préservant des maladies. Et ils ne dépensent pas de gazole. « Juste le CO2 des chevaux« , ironise-t-elle. Écologiquement ils sont très neutre. Dans cet espaces protégé de 70 hectares, des brebis corses prêtent main-forte aux chevaux pour la tonte de l’herbe en hiver. Les ruches d’un apiculteur profitent également des lieux. ici, les vignes sont en petites parcelles, bordées par des amandiers, des oliviers, des arbousiers. Et d’un pin, entouré de pinot noir, dont est issue leur cuvée au croquant de fruits rouges, Le Pin (15,50€), en IGP Haute Vallée de l’Aude. Les néovignerons font du vin par goût de boire bon et produire dans le plus grand respect de l’environnement qui les entoure. Ces ex-citadins, trentenaires, ont fait un choix de vie tranché. Pour eux, pour leur enfant qui s’annonce lors des vendanges 2021.

Revue du Vin de France, Juin 2021 – Le Tour de France des vins de plaisir

Revue du Vin de France, Juin 2021

Blanquette de Limoux, Mauzac Brut Nature 2019, note: 88/100

« Encore légèrement fermentaire, on reconnait des arômes de pommes verte, un floral expansif. Les bulles sont vives, sans dosage pour ce style sec et légèrement oxydatif »

l’Indépendant, le 16 avril 2021 – Aude : le vin bio à cheval du Grès Vaillant à Saint-Polycarpe

Article paru dans l’Indépendant, le 16 avril 2021

Le vignoble conduit par Aigline de Causans et Laurent Maffeïs a été créé par des moines bénédictins au XIIIe siècle, peu de temps après la construction de l’abbaye de Saint-Polycarpe, voisine du domaine. Les sept hectares entourés de bois de prairies et de ruisseaux du domaine du Grès Vaillant, aux portes de Limoux, sur la commune de Saint-Polycarpe sont une carte postale. La nature est ici chez elle, luxuriante et parfumée de milles senteurs. Le Grès Vaillant n’est pas un domaine ordinaire, il est chargé d’histoire. Le vignoble a été créé par des moins bénédictins au XIIIe siècle, peu de temps après la construction de l’abbaye de Saint-Polycarpe, voisine du domaine. Aujourd’hui, il est conduit par Aigline de Causans et Laurent Maffeïs. Aigline est une Parisienne, docteur en psychologie qui enseigne à l’université. Si elle aime la fabrication et la dégustation d’un bon vin, ce qu’elle affectionne particulièrement, ce sont ses chevaux, qu’elle monte régulièrement et conduit dans les rangées de vignes. Laurent lui est juriste, petit fils du directeur de la cave coopérative viticole de Die. Il est, comme son grand-père, passionné par l’alchimie qui change le jus de raisin en vin. C’est en suivant les traces de son aîné qu’il a décidé de sa reconversion. Il prend des cours du soir, au lycée agricole de Beaune en viticulture et en œnologie. Rien ne laissait présager que ses deux amoureux du vin se rencontreraient lors d’un salon et plaqueraient tout pour ensemble devenir vignerons. À la recherche d’un domaine viticole, ils poseront leurs bagages dans le Languedoc, plus précisément dans le Limouxin au Grès Vaillant. Un domaine qui surprend par sa typicité rustique et son terroir. Biodiversité, forêts, altitude, sols et climat influencent le vignoble en bénéficiant d’une situation exceptionnelle. Entre forêts et ruisseau, proche des Pyrénées et de la Méditerranée, l’environnement est unique. Les vignes qui s’étendent sur une surface de 7 hectares, profitent d’un ensoleillement optimal et puissant, tout en profitant de la fraîcheur de la montagne qui ralentit le cycle végétatif. Les sols argilo calcaires reposent sur des roches mères de grès dont le domaine porte le nom comme carte de visite.

Du travail du sol à la vinification, chacun sa spécialité. Le vignoble est travaillé dans le respect des principes de l’agriculture biologique. Aigline sait qu’elle peut compter sur l’aide précieuse de Rustica et Colette, ses deux juments comtoises du Jura, et de Carolus, cheval de trait breton, pour les travaux du sol. Ils sont également les acteurs incontournables de la réussite du domaine. L’hiver, c’est aux moutons de prendre le relais dans les vignes, dans le but d’effectuer le pâturage des parcelles, toujours de manière naturelle.

Aigline et Laurent vendangent à la main et assez tôt, de manière à préserver la qualité du raisin jusqu’à la cave, afin qu’ils aient un degré d’alcool raisonnable et une vive fraîcheur. La fermentation est effectuée à l’aide de levures indigènes, naturellement présentes dans les parcelles, de quoi accentuer la personnalité de chaque cuvée et de limiter les sulfites. Les vins, élaborés, par Laurent, dans la cave du domaine, se déclinent en blanc, rosé, rouge et en vin effervescent. Les vins blancs sont élaborés à partir de sauvignon blanc, de chardonnay et de mauzac. Quant aux vins rouges et rosés, ils sont élaborés à partir de cabernet sauvignon et de merlot, ou bien de pinot noir. Le domaine du Grès Vaillant, est aujourd’hui un acteur incontournable en matière de production biologique. C’est ainsi que le domaine a accueilli, en août 2020, la foire bio de l’association Nature et progrès. Les apéros fermiers dans les vignes les mercredis en juillet et août, font le plein tous les étés. Ils seront reconduits en 2021, si la situation sanitaire le permet. Aigline et Laurent ont redonné au Grès Vaillant ses lettres de noblesse vigneronnes.

Marie-Ange Burcet

Le Vin Nature au delà des modes

Pierre Guigui et Sophie Brissaud, janvier 2021, édition Apogée

Ce domaine de la haute vallée de l’Aude (le plus haut vignoble du Languedoc), en plein pays cathare, fut fondé au XIII ème siècle par les bénédictins de l’abbaye de Saint-Polycarpe. Ses sept hectares de vignes sont cultivés par Aigline de Causans et Laurent Maffeïs, paysans vignerons, et travaillés avec l’aide de trois chevaux de trait. Les sols argilo-calcaires reposent sur un socle gréseux qui a donné son nom au domaine. Aucun désherbant, pesticide, engrais de synthèse n’est utilisé. En hiver, des moutons pâturent les parcelles entourées de forêt, mêlant chênes blancs, arbousiers, pin pignons et amandiers. La biodiversité est au beau fixe dans ce cadre naturel magnifique.

Mauzac Brut Nature 2019- AOP Blanquette de Limoux

Réalisée en méthode traditionnelle, élevée onze mois sur lattes, cette blanquette de Limoux est dotée d’un équilibre très fin entre rondeur et acidité. On perçoit un peu de raisin sec qui témoigne de la maturité optimale de la récolte, la cuvée étant zéro dosage. Tout-terrain et toujours apte à enchanter, seul ou à table.

le Figaro 29/08/2020 – Dans l’Aude, goûter aux merveilles patrimoniales et naturelles du pays Cathare

Par Marius Delmas Publié le 29/08/2020 dans le Figaro.fr

VINS À RAPPORTER

Domaine Grès Vaillant
On travaille ici la vigne avec des chevaux de trait, pour des « vins bio à cheval » vifs, profonds et déclinés dans les trois couleurs, avec une option effervescente : la blanquette de Limoux.
Domaine Grès Vaillant, chemin du Casse, 11300 Saint-Polycarpe. Tél. : 06 72 15 34 38.

Le Guide du Routard 2021 – Les Caves à Limoux et dans les environs

Le Guide du Routard, Languedoc-Roussillon et Cévennes, édition 2021-2022

Travaillé avec des chevaux de trait et vendangé à la main, ce vignoble de 7ha produit des « vins bio à cheval » vifs et intenses- dans les 3 couleurs- avec une option blanquette. En été, apéro fermier avec démonstration du travail des chevaux et dégustation des vins accompagnée de tartines de produits fermiers. Chambre d’hôtes et gîte, avec piscine et chemin de rando.

Guide Bettane et Desseauve 2020 – Grès Vaillant est un joli domaine

Guide Bettane et Desseauve 2020

Grès Vaillant est un joli domaine de 70 ha, dont 7ha de vignes certifiées en bio. Les propriétaires, Aigline de Causans et Laurent Maffeïs, anciens ingénieurs nouveaux vignerons, attachent une grande importance au respect de l’environnement. Les vignes sont travaillées par 3 chevaux de trait vivant sur la propriété, les prairies entourant les vignes sont elles aussi conduites en bio. Le terroir argilo-calcaire sur grès conjugué à l’influence rafraichissante des bois environnant permet d’obtenir des vins précis, droit et frais. Leur premier millésime a produit des vins authentiques et digestes.

Guide Hachette des Vins, 2020 – Domaine créé par les bénédictins de l’Abbaye de Saint-Polycarpe

Guide Hachette des Vins, 2020

Ce domaine de la Haute Vallée de l’Aude, créé par les bénédictins de l’Abbaye de Saint-Polycarpe au XIIIème sciècle a été repris en 2017 par Aigline de Causans et Laurent Maffeïs, « paysans vignerons », tous deux en quête de terroir d’altitude. Cerné par les prairies et les forêts leur vignoble de 7 ha est travaillé avec leurs 3 chevaux de trait.

Des levures indigènes sont à l’origine de cette Blanquette qui sort de l’ordinaire par ses aromes de fruits et de fleurs teintés de garrigue, de brioche avec une touche minérale. Une bouche moelleuse et enveloppante, légèrement iodée, donne un supplément d’a^me à ce vin intrigant et harmonieux

Revue du Vin de France- Février 2020 –Coup de Coeur pour notre cuvée Le Pin 2018 (Pinot Noir)

Revue du Vin de France- Février 2020 – sélection de vins bio

Un Pinot noir de la Haute Vallée de l’Aude dont les rangs alignés sous un climat de montagne sont travaillés au cheval et dont les vins sont fermentés grâce aux levures indigènes prélevées sur chacune des parcelles. Le Pin est une cuvée jusqu’au-boutiste à la floralité odorante et dotée de parfaits équilibres et d’une finesse appuyée sur une matière revivifiée par le climat frais de la Haute Vallée. 14,5/20

Paysans du Midi, décembre 2019 – Ils produisent la Blanquette à cheval

A saint-Polycarpe, dans l’Aude, Aigline et Laurent se sont installé en 2017 avec 7 hectares de vignes pour créer le Domaine du Grès Vaillant. Elle docteure en psychologie sociale, et lui, habitué des cabinets ministériels, ont pris un virage en 90 degrés dans leurs vie pour cultiver leurs propres vignes, accompagnés de meurs emblématiques chevaux de trait.

Cela faisait quelques années que la passion du vin titillait leurs rêves de reconversion. Alors, pour ne pas se lancer la fleur au fusil sans avoir bien ficelé leur projet, Aigline de Causans et Laurent Maffeïs ont préféré prendre le temps et faire les choses dans l’ordre. Cette universitaire et cet habitué des ministères et des finances publiques n’étaient pour ainsi dire, pas vraiment programmés pour passer la charrue dans les rangs de vigne. Dans un premier temps, au gré de séjours en woofing dans différents vignobles français, ils ont donc choisi de s’immerger dans le fonctionnement d’exploitations viticoles pour bien mesurer ce à quoi ils pourraient être confontés. Leur conviction n’en est sortie que plus renforcée. Laurent Maffeïs a alors mis à profit cette période pour valider son BPREA et être prêt à entamer son parcours d’installation. La recherche du point de chute idéal pour s’installer était lancée.

Style bourguignon et chevaux de trait

En 2016, ils passent tout prêt de finaliser l’acquisition de vignes près de Pezenas, mais ce sera finalement le secteur limouxin qui va tendre les bras à ces deux amoureux des vins de Bourgogne. « Finalement le style des vins que nous pouvons produire ici est plus en adéquation avec cette influence bourguignonne qui nous berçait. Il y a plus de fraicheur et de tension, avec du chardonnay et du pinot noir, cela correspond exactement à ce que nous souhaitions faire« , indique ainsi Aigline de Causans. C’est donc à Saint-Polycarpe,, près de Limoux, que le couple achète en 2017 la propriété qu’il rebatise Domaine du Grès Vaillant. « Parce que le terrain se situe sur une roche-mère de grès qui affleure par endroit et, depuis le début du projet, nous avons l’idée fixe d’effectuer tout le travail du sol à l’aide de chevaux de trait, ces animaux si vaillants. voilà l’origine du Grès Vaillant !« , résume Aigline de Causans. Aussi loin qu’elle se souvienne elle est montée à cheval. Elle ne se voyait donc pas travailler la terre sans ces animaux à ses cotés. Aujourd’hui Colette, Carolus et Rustica arpentent donc régulièrement les rangs du Grès Vaillant en tirant les outils pilotés par Aigline et Laurent. Mais pour ne pas être débordé par la quantité de travail que demande une telle pratique, le couple a préféré rétrocéder en fermage 7 ha de vignes à l’ancien propriétaire, pour ne travailler eux-mêmes que les 7 ha restants plantés en pinot, chardonnay, sauvignon, merlot, cabernet-sauvignon et mauzac.

Blanquette et certification AB

« Nous ne connaissions pas vraiment ce cépage et n’avions pas prévu de faire de la bulle au départ. Puis nous nous sommes dit que quitte à avoir un hectare de mauzac dans l’encépagement, pourquoi ne pas faire de la Blanquette ? » reprend Aigline de Causans. A coté des vins tranquilles, ils vinifient donc en 2017 pour leur premier millésime, un vin de base en vue de l’élaboration d’une future Blanquette, conditionnées grace à l’équipement de leurs voisins du Domaine Bouché. Et même si les productions 2017 et 2018 ont été limitées en quantités à cause du gel, puis du mildiou, Aigline et laurent parviennent à écouler leurs bouteilles en circuit direct en écumant salons et marchés. De plus ils gagnent du temps dans le passage au bio grâce au propriétaire précédent, qui avait entamé la démarche de conversion. Depuis le millésime 2018, les vins produits du Domaine du Grès Vaillant sont donc certifiés AB. En 2019, la récolte a été au rendez-vous, tant sur les plans volumique que qualitatifs, malgré les inquiétants coup de chaleur au début de l’été. Toujours dans leur élan, Aigline et Laurent vont pouvoir mettre en oeuvre les étapes suivantes, à l’image de la rénovation du chai de vinification, pour transformer l’essai de leur projet d’installation.